je sais que le titre de cette note n'est pas vraiment original mais il a le mérite de souligné l'unique difficulté de la course de mardi.

Je rejoins Davis sur le coup de 19h30 pour un petit tour sous une chaleur de plomb. Il doit bien faire encore 35-38°C, Davis étrène sont Camelbak et pour ma part je rempli méticuleusement les gourdes qui parent ma ceinture addidas (il faudra que je retrouve le Post qui parle de ceinture).

Je vois des regards interrogateurs qui se demandent ce que bien être un Camelbak, c'est en gros un sac qui sert à rien d'autre qu'à mettre de l'eau (jusqu'à deux litres tout de même):

Une fois chargé comme des mules nous sommes fin prêt à partir. Nous optons pour notre circuit classique (le même que samedi dernier) mais en essayant d'avoir une allure plus soutenu que la dernière fois. Les jambes répondent bien, j'ai l'impression que les séances en montage de ces dernières semaines ont un eu payées. Je me paye même le luxe de:

1. donner l'allure
2. augmenter notre vitesse jusqu'à 4' le kilo pendant 10'

au final une course (difficile) de 10,5km en 50' pile.